Blended Learning ou 100% digital ? Tout savoir sur la formation hybride | 360Learning
Apprentissage et formation

Blended Learning ou 100% digital ? Tout savoir sur la formation hybride

La dernière formation en présentiel que vous aviez conçue est terminée, et vous avez récolté le feedback des apprenants qui y ont participé. Et le résultat vous chagrine un peu : beaucoup d’entre eux signalent n’avoir pas pu réellement obtenir les informations qu’ils souhaitaient, voire… s’être ennuyés. 

Face à cette situation, vous prenez une décision : vous allez parsemer un peu de digital dans ce dispositif pédagogique, pour en accroître l’efficacité et le dynamisme ! En somme, vous souhaitez vous diriger vers un mode de formation en Blended Learning. 

Mais savez-vous exactement de quoi l’on parle lorsqu’on aborde le concept de Blended Learning ? Nous vous détaillons ici les avantages et les bonnes pratiques de cette modalité de formation en vogue depuis quelques années.

Découvrez également notre guide complet du Blended Learning :

Blended-learning | 360Learning

Blended Learning : les changements fondamentaux à appliquer en 2022

Télécharger maintenant

Qu'est-ce qu'une formation Blended Learning ?

Une rapide définition du Blended Learning

On appelle Blended Learning un mode de formation mêlant présentiel et e-learning dans un même parcours pédagogique. Vous le trouverez peut-être également sous les noms de “formation mixte”, ou “formation hybride”. 

Il n’y a pas de règles précises au déroulement d’une formation en Blended learning. Par exemple, le parcours de l’apprenant peut commencer avec une évaluation initiale via un module de formation en ligne, puis se poursuivre avec un module de formation en présentiel accompagné par un formateur. Le parcours peut ensuite continuer avec une partie pratique en classe virtuelle en petits groupes, puis finir avec une évaluation sous forme de quiz en digital learning. 

Les modèles de Blended Learning

Grâce à sa grande flexibilité, le Blended Learning admet différents types de modèles, que voici.

  • Le modèle en rotation : Dans le modèle en rotation, tous les apprenants varient entre le présentiel et le digital learning, à un moment ou à un autre de leur formation, selon un parcours pédagogique prédéfini.
  • Le modèle flexible : Le modèle flexible suppose que tous les apprenants ne travaillent pas forcément sur tous les formats de formation. Selon leur niveau et leurs besoins, certains peuvent assister aux parties présentielles de la formation, tandis que d’autres resteront dans un parcours 100% digital learning via un LMS par exemple. 
  • Le modèle à la carte : Dans le modèle de formation Blended Learning à la carte, c’est le collaborateur qui décide des formats de formation qu’il suivra, selon les besoins qu’il détecte. Il devient ainsi totalement acteur de son développement car il a les ressources de formation à sa disposition. 
  • Le modèle virtuel enrichi : Dans le modèle virtuel enrichi, l’essentiel de la formation se déroule en ligne et le formateur est là uniquement à la demande des apprenants. Il peut ainsi agir comme un tuteur ou un mentor, pour les assister sur un module à faire via une plateforme LMS, ou pour les aider face aux ressources pédagogiques qu’ils consultent. Ici, on insiste bien sur le fait que formation virtuelle ne veut pas dire formation seul, car pour garder les apprenants motivés, ils doivent pouvoir collaborer sur les modules de formation pour apprendre ensemble

Pourquoi faire du Blended Learning ?

Le Blended Learning a le vent en poupe depuis plusieurs années désormais, tant dans les entreprises qui conçoivent elles-mêmes leurs dispositifs pédagogiques que dans les organismes de formation

Et il n’y a pas de secret à ce succès : le Blended Learning présente de nombreux avantages : 

  • Il rend la formation plus flexible. Selon les besoins du collaborateur, il devient possible d’adapter plus simplement son parcours de formation à ses attentes. De plus, les parties en digital learning se font au rythme souhaité par le collaborateur, ce qui le rend plus aisément acteur de sa formation. En somme, le Blended Learning rend plus fluide l’organisation de la formation pour le responsable formation, et propose un ancrage différent qui va s'adapter au rythme de chaque apprenant, grâce à une prise en compte de la rapidité d’apprentissage, du planning et de la disponibilité de chacun. Le présentiel n'est pas l'ennemi du digital : présentiel et digital sont des modalités différentes et complémentaires pour répondre a des questions d'actualité sur la mobilité.
  • Il réduit significativement les coûts de formation traditionnelle. En effet, grâce au Blended Learning, et notamment aux parcours digitaux, les entreprises doivent avancer moins de frais de déplacement, et n’ont pas de frais annexes à comptabiliser (location de salle, restauration des apprenants…). Elle répond aussi à des attentes d’actualité des collaborateurs à la recherche d'un meilleur équilibre vie professionnelle et personnelle.
  • Il est plus engageant pour bon nombre de collaborateurs. Les modalités pédagogiques digitales du Blended Learning, lorsqu’elles sont bien ficelées, motivent bien plus les apprenants qu’une formation 100% présentielle. 

Comment se déroule une formation Blended Learning ?

Une partie de la formation en présentiel 

Les parties en présentiel d’une formation Blended Learning se déroulent de manière traditionnelle, avec un formateur en face-à-face avec le groupe d’apprenants. 

À noter que ces parties en présentiel sont plutôt à réserver pour les apprentissages où le formateur a une réelle valeur ajoutée, telles que… 

  • La découverte de la problématique du module de formation, qui peut se faire en échangeant avec les collaborateurs sur leurs besoins, leurs attentes, et ce qu’ils vivent au quotidien dans leur métier,
  • Le partage d’expérience, par exemple autour de cas concrets,
  • Le travail en petits groupes (même si cela peut également se faire sous un format de classe virtuelle) 
  • L’évaluation à chaud, qui permet de récolter les retours des apprenants directement à l’issue de la formation.

Une partie de formation à distance

Les parties de formation à distance se déroulent généralement via un outil digital, tel qu’un LMS (Learning Management System), sur lequel les collaborateurs se connectent pour consulter des modules de formation en ligne. 

Ces parties distancielles peuvent ainsi inclure différents formats de digital learning, tels que… 

  • Des modules de formation en ligne, mêlant des formats texte, des formats vidéo (video learning) ou encore du micro-learning,
  • Des MOOC, SPOC ou COOC, ou des classes en ligne, souvent menées en grand groupe, comme lors de conférences,
  • Des classes virtuelles, où le formateur peut répartir si besoin est les apprenants en petits groupes 
  • Des formats gamifiés, comme les quiz ou les QCM
  • Des évaluations digitalisées, comme des évaluations de mi-parcours ou l’évaluation à froid (évaluation finale des apprentissages d’une formation) 

Il est recommandé de réserver ces parties de formation à distance pour des moments où les apprentissages peuvent se faire en toute autonomie : révision d’éléments déjà connus ou appris auparavant en présentiel, évaluations, mise en pratique d’apprentissages théoriques sur des cas concrets… 

Les étapes de formation du Blended Learning

Envie de vous lancer dans une formation Blended Learning ? Voici les quelques étapes clés par lesquelles il vous faudra passer. 

Enquêtez auprès de vos collaborateurs 

L’idée initiale est bien de commencer par enquêter auprès de vos collaborateurs pour récolter les attentes des apprenants, tant en termes de contenu de formation que de formats à privilégier. N’hésitez donc pas à leur demander, via un questionnaire simple :

  • Leurs besoins en formation : sur quels sujets ont-ils besoin de monter en compétences pour être plus performants dans leur travail, et développer leur carrière selon leurs attentes ?
  • Les formats de formation qu’ils préfèrent : ont-ils besoin d’un contact avec le formateur (auquel cas le présentiel devra garder une bonne part du blended learning) ? Sont-ils sensibilisés à l’utilisation d’un LMS pour la consultation des cours en ligne ?
  • Leurs disponibilités, pour adapter leur parcours de formation à leurs plannings.

Pour ce faire, n’hésitez pas à vous appuyer sur les managers des collaborateurs à former, et notamment sur ce qui a pu être dit dans leurs entretiens annuels d’évaluation. Ceux-ci recèlent généralement d’idées ingénieuses pour développer une expérience d’apprentissage riche. En utilisant une plateforme telle que 360Learning, vous permettez à tous vos employés de faire remonter des besoins de formation de manière continue. Chaque collaborateur peut alors apporter son expertise en se portant volontaire pour y répondre via un module de formation dédié. C’est l’une des meilleures manières de développer le Collaborative Learning.

Définissez la stratégie, les objectifs, les outils et le contenu

Dans un second temps, il s’agit de créer la stratégie du parcours de formation qui permettra de faire monter en compétences les apprenants, selon les besoins identifiés dans leur quotidien professionnel. 

Pour ce faire, commencez par définir les objectifs de la formation en Blended Learning. Demandez-vous quels sont les savoirs théoriques, les savoir-faire, les savoir-être et les postures que vos collaborateurs doivent acquérir pour bien maîtriser le sujet de la formation. 

En gardant ces objectifs comme ligne directrice, vous pourrez alors définir le contenu de la formation et le format qui sera le plus approprié pour acquérir ces différents apprentissages

N’oubliez pas, à ce stade, de sélectionner rigoureusement les outils nécessaires à la mise en place de cette stratégie pédagogique. Il peut s’agir d’une plateforme de formation comme un LMS, nécessaire pour regrouper tous les supports de formation, mais aussi pour évaluer les apprenants. Veillez à ce que votre plateforme soit intuitive pour être prise en main aisément par les apprenants. Elle doit intégrer différentes modalités pédagogiques du Blended Learning pour permettre de proposer à la fois des classes virtuelles, des modules 100% en ligne, la gestion des cours en présentiel et la gestion des utilisateurs via la création de groupes, pour simplifier la partie administrative.

Démo 360Learning - formation Blended Learning

Partagez vos supports de formation 

Il est temps de créer vos supports de formation, si possible en variant leur format, pour obtenir une formation Blended Learning dynamique : texte, vidéos, quiz, QCM, présentations sur une outil de présentation interactive comme Genially par exemple.

Puis partagez ces contenus pédagogiques dans votre plateforme en ligne. N’oubliez pas, si besoin, de réserver un moment pour former les collaborateurs à l’utilisation de cet outil, pour être sûr d’avoir des taux de complétion optimaux à vos modules. Chez 360Learning, nous accompagnons nos clients pour les aider à créer des modules de formation percutants, via l’Engagement Academy.

Évaluez vos apprenants

Vous avez désormais en main toutes les activités pédagogiques à proposer à vos apprenants. Mais n’oubliez pas d’intégrer à leur parcours de formation des temps d’évaluation.

Il peut s’agir notamment de… 

  • L’évaluation initiale, soit le point de départ qui permet de détecter les besoins réels de l’apprenant
  • L’évaluation à chaud, à faire en présentiel de préférence, pour évaluer la satisfaction des apprenants vis-à-vis du format de formation, directement à l’issue de celle-ci
  • L’évaluation à froid, à faire faire plusieurs jours ou semaines après la fin de la formation Blended Learning, pour évaluer si la montée en compétences a bénéficié à l’apprenant dans son métier.
  • Avec 360Learning, vous pouvez intégrer des briques d’évaluation dans chaque module sous la forme de quizz (questions à choix multiples, vrai/faux, questions ordonnées etc). Vous pouvez aussi choisir de faire valider une évaluation pour accéder au module suivant au sein d’un parcours.

Veillez à ce que tous les résultats de ces évaluations soient regroupés en un même endroit (typiquement, votre LMS), pour garder une idée précise de ce qui s’est déroulé. Le suivi via un tableau de bord précis vous permet de contrôler en un clin d’oeil le bon suivi des cours et le taux de réussite aux évaluations.

Blended Learning - Tableau de bord sur 360Learning
Tableau de bord et suivi des compétences sur 360Learning

Récoltez du feedback pour revaloriser la formation 

Le fait de récolter du feedback auprès des collaborateurs formés vous permet de détecter si les formats utilisés dans la formation Blended Learning étaient adaptés, mais aussi de calculer le ROI de votre formation. 

Une fois ce feedback récolté (tant en termes de supports de formation, des outils utilisés, de la pertinence du formateur…), vous pouvez identifier des améliorations à mener au parcours de formation, et faire en sorte de revaloriser la formation pour la prochaine session. 

Vous pouvez récolter ce feedback très facilement via un forum d’échanges entre apprenants disponible sur chaque module, pour recueillir leurs suggestions et questions à chaque moment du module. Cela vous permet de mettre à jour vos cours rapidement. Une bonne pratique est également de demander à chaque apprenant ce qu’il a pensé du module une fois celui-ci complété : 

Blended Learning - Réactions dans la plateforme 360Learning
Réactions dans la plateforme 360Learning

Quelle est la différence entre l'e-learning et le Blended Learning ?

Du contenu en ligne associé à du présentiel

Ce qui différencie e-learning (100% digital) et Blended Learning, c’est bien le contenu proposé aux apprenants. Tandis qu’en e-learning, les modules de formation proposés sont uniquement digitaux, le Blended Learning comprend toujours des passages en présentiel ou des classes virtuelles (comprenant des échanges avec le formateur), qui interviennent à des moments-clés de la formation.

Un véritable contact avec le formateur 

Conséquence de la première différence entre e-learning et Blended Learning : la présence d’un formateur aux côtés des collaborateurs. En e-learning, il peut n’y avoir aucune intervention d’un formateur ; ou bien celui-ci vient uniquement arbitrer en ligne les modules et l’avancée des apprenants. 

A contrario, en Blended Learning, le formateur est au cœur du parcours pédagogique du collaborateur :  il l’accompagne dans sa montée en compétences, tout en lui laissant des passages d’apprentissage en toute autonomie. 

Des coûts différents

Côté e-learning, les coûts de formation sont vraiment moindres, puisqu’ils ne prennent pas en compte les frais de rémunération des formateurs, les frais de déplacement en présentiel, les frais de location de salle… tout se déroulant uniquement en ligne.

Côté Blended Learning, les coûts de la formation peuvent être plus élevés, car ils doivent prendre en compte tous ces coûts annexes, liés aux passages en présentiel. 

Une réelle flexibilité de la formation

En e-learning, vous mettez à disposition des collaborateurs des modules de formation qu’ils peuvent consulter selon leur planning, parfois à la carte, selon les besoins qu’eux, leurs managers, ou votre pôle RH a détecté. Souvent, un dispositif en 100% e-learning est assez peu personnalisé en fonction des besoins de l’apprenant, qui pourraient avoir besoin d’un contact humain avec le formateur pour certaines parties de ses apprentissages. 

En Blended Learning, vous offrez à vos collaborateurs une expérience de formation complète et personnalisée en fonction de leurs besoins. Le formateur devient alors celui qui accompagne la montée en compétences, qui motive, qui stimule les apprenants.  Bonne nouvelle : le tout résulte en général en un meilleur taux de complétion des passages en e-learning !

Quels sont les avantages et points d’attention du Blended Learning ?

Les avantages et points d’attention pour l'apprenant

L’un des grands avantages du Blended Learning pour les apprenants repose dans la flexibilité que ce mode de formation permet. En effet, le collaborateur se forme quand il le veut, où il le veut, pour ses modules e-learning. 

Qui plus est, la formation est plus dynamique : l’alternance entre les différents formats permet d’accroître l’engagement du collaborateur tout au long de sa montée en compétences.

Enfin, le rapport humain étant au cœur du dispositif, le contact avec le formateur favorise l’acquisition des connaissances et la transformation des savoirs théoriques en compétences pratiques.

Attention cependant : 

  • Le parcours de formation en Blended Learning doit être bien réfléchi pour garder l’apprenant engagé tout du long : veillez à sélectionner les formats pédagogiques par rapport aux moments-clés de la formation. 
  • Le collaborateur doit être bien formé aux outils digitaux qu’on lui demande d’utiliser en toute autonomie, notamment s’il s’agit de populations peu friandes de digital à l’origine.

Les avantages et points d’attention pour l'entreprise

Côté entreprise, le Blended Learning présente également son lot de bénéfices. Tout d’abord, les coûts de formation sont réduits par rapport à des modalités pédagogiques traditionnelles : moins de coûts de déplacement, ou de frais liés à la rémunération des formateurs. 

Qui plus est, le Blended Learning permet une adaptation fine aux besoins réels des collaborateurs. Grâce à ce type de formation, vous pouvez adapter le parcours digital du collaborateur à son niveau initial face à la problématique, ou à ses besoins métiers spécifiques.

Enfin, le Blended Learning a pour grand avantage de permettre un suivi fin des actions de formation menées. Tout peut être regroupé dans votre plateforme LMS, y compris le suivi des parties en présentiel et les évaluations, ce qui permet d’analyser la performance du dispositif pédagogique global finement. 

Attention cependant : 

  • Le Blended Learning demande une grande organisation pour pouvoir personnaliser le contenu comme il se doit aux attentes de vos collaborateurs.
  • L’adoption des outils (tels que le LMS ou la plateforme e-learning) pour la partie digital learning doit être suivie de manière méticuleuse, pour que l’outil soit aisément utilisable par les collaborateurs, et puisse permettre de suivre finement les actions de formation menées.

Quelle plateforme LMS choisir dans sa formation Blended Learning ?

Un parcours digital entièrement intégré

Grâce à un LMS (Learning Management System)  vous pouvez stocker vos cours, gérer vos utilisateurs, modifier les paramètres propres à votre organisation. Un LMS vous permet d’orchestrer et planifier vos formations en présentiel : réservation de salle, de vidéoprojecteur, rédaction et envoi des invitations aux formateurs, gestion des inscriptions des apprenants. Ainsi, une plateforme LMS au sens propre du terme est surtout l’interface qui permet d’administrer puis diffuser vos parcours de formation. L’inconvénient des LMS tels qu’on les connaît aujourd’hui est qu’ils sont souvent peu engageants pour les apprenants car conçus surtout pour les responsables formation et administrateurs de cours.  

Une expérience de formation améliorée et plus efficace pour les apprenants

La mise en place d’outils collaboratifs et l’engagement des collaborateurs sont devenus des priorités pour les entreprises qui se digitalisent. C’est même le nerf de la guerre quand on sait que les LMS traditionnels peinent à obtenir plus de 30% de taux de completion.

Utilisez une plateforme de Collaborative Learning 

Le Collaborative Learning s’inscrit dans une logique plus globale que celle des LMS car il place l’apprenant au coeur de son processus d’apprentissage. Avec le Collaborative Learning, les membres d’une entreprise partagent leur savoir et leur expertise, tout en apprenant les uns des autres. C’est donc la capacité d’apprendre avec et grâce aux autres. L’apprentissage en groupe améliore l’expérience de formation en capitalisant sur les compétences, les idées et les connaissances institutionnelles propres à chaque membre de l’entreprise.

360Learning est une plateforme de formation en ligne qui intègre le pouvoir du collaboratif au cœur d’un LMS moderne, demandez votre démo dès maintenant.