Qu'est-ce que le Collaborative Learning a de si particulier ?

Les fonctionnalités qui bouleversent le secteur des LMS.

Collaborative Learning

Rejoignez plus de 1700 entreprises qui 😍 le Collaborative Learning !

Les baby-boomers partent à la retraite.

La guerre des talents s’intensifie.

Vos concurrents profitent des nouvelles technologies.

Pour beaucoup de raisons différentes, les entreprises doivent répondre à une urgence : développer les compétences dont elles auront besoin sur le long terme.

La tâche est ardue, car les outils dont disposent les entreprises sont inadéquats : les plans de requalification (reskilling) sont lents, les parcours professionnels sur plusieurs décennies ne motivent pas les employé.e.s, encore moins en temps de post-COVID, et les analyses des grilles de compétences sont coûteuses et dépassées. Tous ces éléments n'aident malheureusement pas les employeurs à atteindre leurs objectifs.

Vous avez besoin d’une main d'œuvre capable d’apprendre en permanence et de développer les compétences dont elle a besoin. Il faut vous tourner vers le Collaborative Learning.

1. Le concept en bref

Chez 360Learning, nous sommes pionniers du Collaborative Learning au service des entreprises afin qu’elles puissent faire face au tournant culturel que nous connaissons tou.te.s aujourd’hui et pour les aider à anticiper les conséquences de la pandémie mondiale.

Les 3 piliers du Collaborative Learning sont les suivants :

Rapidité

L’ajout de nouveaux cours, de nouveaux programmes groupés et le développement d’académies devraient suivre le rythme soutenu de la croissance d’une entreprise.  Les équipes formation devraient raisonner en heures, voire même en minutes, et sûrement pas en semaines ou mois, quand il s’agit de développer de nouveaux programmes de formation.  La création accélère considérablement quand :

  • tout le monde participe et est récompensé pour ses efforts
  • les experts au sein de l’entreprise sont identifiés en temps réel et directement sur la base de leurs contributions au Collaborative Learning. 
  • chacun.e peut contribuer comme il/elle le souhaite, de l'auteur.e de cours spécialisé au contributeur occasionnel partageant ses connaissances spécifiques sur un sujet.

La bonne information donnée à la bonne personne, au bon endroit et au bon moment permet de gagner en rapidité.

Les pairs  

L’apprentissage descendant n’a jamais été motivant pour personne, tous âges confondus. Les expériences de formation qui motivent vraiment sont celles qui reposent sur l’interaction. 

En tant qu’êtres humains, nous apprenons en communiquant les uns avec les autres. Le défi du Collaborative Learning est de combiner les interactions en ligne à un bon rythme de travail, et à tirer parti des nouvelles technologies pour renforcer et accélérer ces interactions.

Pourtant, même les LMS les plus modernes ne sont pas configurés dans ce sens : ils sont conçus pour industrialiser le processus de eLearning descendant. Cela peut paraître attirant pour certain.e.s, mais les statistiques qui en ressortent sont sans appel : le eLearning descendant n’est pas engageant.

L’industrie a besoin d’une nouvelle approche. C’est pour cette raison que nous avons créé des dizaines de fonctionnalités collaboratives sur notre plateforme. Elles permettent non seulement d’atteindre des taux de complétion des cours de plus de 90%, mais sont aussi créatrices de valeurs pour les apprenants et les équipes de formation.

Cette approche sert de base à d'autres innovations : toutes ces interactions génèrent des données utiles à l'IA pour trouver automatiquement ce qui doit être amélioré dans vos cours et programmes, assurant aux équipes formation que les cours lancés seront effectivement terminés.

La formation décentralisée

Les vieux logiciels d'apprentissage avaient une structure centralisée. Ils étaient conçus pour que de petites équipes de 1, 2 ou 5 personnes puissent gérer les besoins administratifs de centaines de milliers d'employé.e.s. Le rêve informatique des années 2000 qui n'a jamais vraiment su faire participer les utilisateurs concernés. 

Qu'est-ce qui n'allait pas ? Tout d’abord, l'apprentissage doit être individualisé et pensé à l’échelle d’une équipe : une équipe de trente personnes, même au sein d'une entreprise de trois cent mille personnes, doit pouvoir concevoir son propre environnement d'apprentissage. 

Le Collaborative Learning permet cela, contrairement aux LMS, qu’ils soient récents ou non.  Il s’appuie sur le groupe, que cela soit pour les rôles attribués, les droits d'accès au contenu ou bien les comptes rendus, permettant aux petites équipes des grands services de concevoir leurs propres environnements de formation.

Tout cela peut être fait sans installation ni maintenance à effectuer de la part des responsables. Cette architecture fragmentée unique et exclusivement développée par 360Learning est presque invisible : elle permet pourtant aux petites équipes de mettre en place leur propre environnement de formation, tout en offrant une visibilité et un contrôle total à l'équipe formation (L&D). Au revoir les tâches administratives, et bienvenue à la responsabilisation de chaque utilisateur. 

Les avantages du Collaborative Learning

2. Les caractéristiques du Collaborative Learning

Allons au cœur de ce qu’est le Collaborative Learning : toutes ses fonctionnalités novatrices qui le font évoluer et avancer. Placées au coeur d’une plateforme de formation, ces caractéristiques permettent :

La rapidité

Créer un nouveau cours sur la plateforme 360Learning prend en moyenne seulement 17 minutes.

Pourquoi ce temps est-il démultiplié lorsque l’on regarde les chiffres moyens chez nos concurrents ? Tout d’abord parce que 360Learning est très facile d’utilisation. Quand les supports sont fluides et intuitifs, il est beaucoup plus facile d’accélérer la création de cours. C'est l’objectif que nous avons fixé à nos équipes produit et design : s'immerger dans l'expérience utilisateur (UX), analyser chaque clic et anticiper chaque besoin utilisateur. Cela donne une plateforme dont l'utilisation est totalement intuitive.

Mais il y a une autre raison pour laquelle nos clients produisent du contenu à la vitesse de la lumière : notre fonctionnalité de co-création. Comme le dit l’adage, deux cerveaux valent mieux qu’un. En permettant à chaque auteur.e de partager leurs connaissances les plus pointues, le processus de co-création accélère drastiquement la production de cours. Les cours construits grâce à cette fonctionnalité sont de grande qualité et permettent aux équipes d’implémenter divers flux de validation, sans être alourdis par des tâches administratives. 

La capacité des co-créateurs à commenter et débattre tous les aspects d’un cours, comme ils le feraient en temps réel sur un Google Doc - y compris la possibilité de valider et voter pour ces commentaires en interne - augmente aussi considérablement la vitesse de publication des cours, reposant ainsi sur le pouvoir de l'intelligence collective.   

N’oublions pas que les modèles de cours permettent aussi d’en accélérer la création. Basés sur des cas pratiques, ils guident les auteur.e.s pour appliquer les pratiques les plus efficaces et les plus avancées. Ils sont étayés par des données provenant de millions de cours présents sur 360Learning, qui apparaissent à côté de chacun de ces modèles, pour qu’on puisse baser nos choix sur des faits avérés (et pas sur notre intuition !)

360Learning comprend en plus des fonctionnalités avancées en termes d’édition qui éclipsent clairement celles des autres LMS. En effet, si vous optez pour un LMS traditionnel, vous finirez inévitablement par créer une version extrêmement lourde d'un cours SCORM, dont la construction demande une année de formation et une version complexe de Photoshop. Et tout cela pour un résultat mitigé : une formation sous forme d’animation en ligne de type descendant que personne n'aime utiliser. En plus de cela, elle vous aura pris des mois à développer et vous aura coûté 20 à 50 000 euros de budget freelance.

Il vous faut plutôt un outil de création en ligne qui soit à la fois rapide et puissant, et qui vous permette de créer toutes sortes de contenus complets et interactifs avec des évaluations divertissantes et une expérience collaborative. L'intégration de contenus externes doit être à portée de main, directement en ligne, et non depuis une application de bureau désuète. Les outils les plus créatifs et les plus puissants du monde se trouvent sur Internet. Avec 360Learning, ils peuvent désormais alimenter vos cours.

Vous pouvez en apprendre plus ici au sujet des fonctionnalités de co-création pour accélérer la création de cours et améliorer votre rythme de publication, comme l'enregistrement instantané de vidéos.

La possibilité d’exprimer et de valider les besoins de formation dans chaque académie d’entreprise permet aussi d’accélérer la création des formations. Mais il ne s'agit pas seulement de crowdsourcing des besoins ; 360Learning s'assure également que vous trouvez le bon expert pour créer les cours souhaités, et vous aide à suivre votre avancement grâce à un outil de gestion de projet. Les équipes formation peuvent répartir et suivre la charge de travail entre les départements et au sein de leur propre équipe.

Une autre fonctionnalité propre au Collaborative Learning est l’exploitation des données de collaboration pour récompenser les experts grâce à l’attribution de badges. C’est bien plus que ce que font la plupart des LMS au fonctionnement descendant, à savoir attribuer aléatoirement des badges. 

À l’inverse, 360Learning allie les données issues du Collaborative Learning à la gamification pour créer des classements d'experts pour mettre en avant la reconnaissance par les pairs et les contributions à la communauté. Ce qui signifie que chaque équipe d’une communauté (ex : le département commercial), chaque initiative de requalification (ex : tout savoir sur les voiture électriques), chaque communauté d’apprentissage (ex : le service de soutien à la diversité, l’égalité et l’inclusion) qu’une entreprise aura lancé aura ses propres classements d’experts, basés sur les interactions et contributions de ces experts au service concerné.

Leaderboard et Gamification | 360Learning

Ces leaderboards (classements d’experts) ont une fonction très spécifique : ils sont à la disposition des employé.e.s pour leur permettre d’accéder à l’expertise d’une personne en particulier, et pas juste  à celle d’un contenu. La page d’accueil de chaque service est faite pour les guider. C’est également là que les experts peuvent montrer leurs réalisations internes et même faire leur propre promotion et se faire connaître au sein de l’entreprise.

Tous ces aspects du Collaborative Learning jouent un rôle central dans l'engagement de chacun pour construire un écosystème pédagogique global.Le Collaborative Learning se développe au niveau de chaque service et de chaque poste, à chaque initiative de requalification. Les expériences d’apprentissage qui en découlent sont donc personnalisées en fonction des besoins, des emplois, des communautés auxquelles les apprenants appartiennent et de leurs propres préférences.

L'objectif ? La rapidité. À quelle vitesse pouvez-vous proposer des cours, des programmes et des académies pour requalifier vos employé.e.s ? La rapidité est la clef pour que cela devienne un changement culturel pour tous vos collaborateurs plutôt qu’un simple plan de requalification. 

Et après ? Comment doubler la vitesse pour augmenter le pouvoir et l’impact des équipes formation ? Nous nous concentrons sur le Collaborative Learning et sur la façon dont il peut être amélioré avec l'intelligence artificielle. 2022 sera l’année du Collaborative Learning

Les pairs

Nos équipes Produit et Design imaginent, testent et lancent en permanence des fonctionnalités permettant aux équipes d'apprendre ensemble, tout en résolvant des problèmes concrets rencontrés par les équipes formation.  Voici quelques exemples :

A. Les Réactions

L’un des nombreux problèmes des LMS est qu’ils contiennent beaucoup de contenus obsolètes. Et cela devient problématique lorsque les processus des entreprises évoluent. Personne n’appellera l’équipe formation pour lui dire d’actualiser son contenu de formation. Le résultat ?

  • Tout le contenu présent dans les LMS nécessite rapidement une mise à jour
  • Les employé.e.s apprennent des pratiques qui ne sont plus d’actualité
  • Les managers s’en aperçoivent 
  • Les managers en concluent que la plateforme LMS ne fonctionne pas.
  • L’idée selon laquelle l'équipe formation est lente et fournit du contenu obsolète se répand comme une traînée de poudre au sein de l’entreprise. 

Ça ne peut pas continuer ainsi.

Pour aider les équipes formation à reprendre la main sur les mises à jour, nous avons créé la fonctionnalité “Réactions”. L’idée est simple : les apprenant.e.s peuvent signaler le contenu qui n’est plus à jour et même faire des suggestions d’amélioration. Les auteur.e.s et les équipes formation reçoivent alors une notification et peuvent accepter ou non d’intégrer la suggestion.

Comment résoudre un problème en collaborant.  Non seulement la collaboration permet de résoudre des problèmes concrets liés à la formation et au “L&D”, mais elle aide aussi à créer de l’engagement et démocratise le travail collectif et horizontal dans toute l'entreprise. Fait notable : les apprenant.e.s trouvent que les cours régulièrement mis à jour sont 27 % plus utiles.

B. Réactions et engagement 

95 % des réactions des apprenant.e.s sont des retours positifs qui envoient des notifications aux auteurs et professionnels de la formation. Quelle conséquence ? Nous connaissons tous ce sentiment : c'est toujours motivant et gratifiant de recevoir des réactions positives, comme des “j’aime” sur Instagram. Cela signifie aussi que vos “followers” veulent sûrement voir plus de contenu de votre part ! Le résultat : les auteurs de cours dans votre entreprise s’épanouissent dans leur mission de création de cours. Et ils ont envie de continuer !

Réactions

Et qu’en est-il des 5% de réactions restantes ? Un feedback qui se veut constructif ? Nous sommes convaincus qu’il faut permettre aux équipes formation et aux auteurs des cours d’identifier rapidement ce qui doit être amélioré. Après tout, c'est leur travail qui sera évalué par l'apprenant.e : mieux vaut repérer rapidement ce qui ne va pas dans un cours avant que trop de personnes ne se forment dessus .

C. Le score de pertinence

Comme mentionné plus haut, 95 % des cours sont considérés comme pertinents aux yeux des apprenant.e.s quand on leur demande d'évaluer l'utilité d'un cours par rapport à leur fonction. Pourquoi poser cette question ? Parce que nous avons réalisé qu'après 20 ans d'e-learning descendant, la plupart des employé.e.s du monde de l'entreprise avaient clairement une dent contre les LMS dits "modernes" : les cours qu'ils contenaient ne semblaient pas pertinents pour eux. 

Pour mettre fin à ce problème, nous avons décidé d’essayer de mesurer la pertinence : ce cours va-t-il vous aider à être plus performant.e ? C'est la question clé à laquelle nous voulions être en mesure de répondre pour chaque cours. 

Évidemment, montrer les résultats aux auteurs et aux professionnels de la formation (et à l'algorithme de recommandation) peut vraiment les aider à sélectionner les cours adéquats ! Il n’y a rien de magique là-dedans, c’est le Collaborative Learning en action.

D. Les forums

Dans la plupart des LMS, on trouve une “timeline”, comme celle qui a fait le succès de Facebook en 2009. Le problème ? Elle est déconnectée des expériences d'apprentissage réelles car les apprenant.e.s ne peuvent pas poser de questions en même temps qu'ils/elles apprennent. 

Est-ce qu’une timeline fonctionnerait avec le Collaborative Learning ? Nous en doutons sérieusement.

C'est pour cela que dans notre plateforme, un forum est directement accessible à côté de chaque cours. Et il ne s'agit pas d'un forum où toutes les questions et réponses sont mélangées. En effet, le risque serait que 50 apprenant.e.s posent la même question et que la réponse proposée se perde au milieu de tous ces échanges. Entre deux, tout le monde recevrait un flot de notifications, créant plus de confusion qu'autre chose.

Pour résoudre ce problème, nous avons créé un forum à deux niveaux : les questions et les réponses. Les conversations concernant une question spécifique sont regroupées, et vous recevez des notifications uniquement sur les sujets qui vous intéressent.

De plus, les réponses sont mises en avant en fonction de leur pertinence par système de votes des apprenants afin que les plus utiles soient affichées en premier. Toutes ces données permettent aussi d'identifier les meilleurs contributeurs - ceux qui obtiennent le plus de votes !

Forum

E. Le coaching

Les LMS sont 100% descendants et ont été conçus pour partager un contenu - pourtant de mauvaise qualité - au plus grand nombre, à une époque où les équipes IT cataloguaient les individus, sans possibilité de coaching. Dans ces LMS, toutes les questions d'évaluation sont fermées, et peuvent donc être corrigées automatiquement.

Nous pensons au contraire que beaucoup de situations méritent des questions ouvertes. Si vous souhaitez évaluer les compétences de pitch d’un de vos commerciaux, vous voulez permettre à son manager d’analyser sa présentation via une vidéo pour l’évaluer. Les managers peuvent s’approprier ce type d’évaluation en définissant par exemple les critères sur lesquels leurs apprenant.e.s sont noté.e.s, par exemple.

F. La messagerie du formateur

Toutes les fonctionnalités du Collaborative Learning mentionnées précédemment génèrent une multitude de données. 

L'exploitation de ces bases de données par l'IA nous permet de cibler ce qui doit être amélioré dans l'expérience utilisateur, et de le signaler aux auteurs et aux équipes L&D pour leur permettre d’agir en fonction de ces informations.

C’est probablement l'une des innovations les plus importantes survenues dans le eLearning depuis des décennies : elle garantit un environnement d'apprentissage fluide, efficace et engageant. Tout cela a été rendu possible grâce aux derniers progrès en termes d'IA et grâce aux bases de données générées via les activités de Collaborative Learning sur 360Learning.

Elle s'appuie sur des données aussi diverses que les réactions (dont nous parlions plus haut), les scores de pertinence, le traitement du langage (NLP) des diverses conversations du forum, du contenu même des activités de formation, du niveau d'expertise de chaque apprenant.e qui fait un retour et des taux d'engagement de toutes les activités. Par exemple, si on constate un grand nombre d’abandons d’une activité, c'est qu'elle n'est probablement pas très appréciée ni jugée très utile par les apprenant.e.s.

La formation décentralisée

Les logiciels d’aujourd’hui ont une structure centralisée : le rôle d’administrateur n’est généralement donné qu’à peu de personnes.

Dans un LMS par exemple, ces administrateurs sont souvent ceux qui ont la possibilité de créer des cours, de donner ou non les droits d'accès aux programmes ou de lancer une nouvelle académie à la demande d'un département. 

La clé est de pouvoir reproduire l'organigramme de l'entreprise avec une structure hiérarchique en groupes et la possibilité de définir des rôles. Chacun de ces rôles possède les droits qui lui sont nécessaires au niveau de l'équipe, ni plus, ni moins. Ils recevront également les statistiques d'engagement qui les intéressent pour ce groupe spécifique, et pourront organiser des cours et des programmes dans le groupe. Ils sont finalement responsabilisés mais au niveau de l'équipe.

Pourtant, la plupart des "LMS modernes” n'ont que deux niveaux de groupes. Vous imaginez ?

  • Vous finissez par créer des centaines de groupes de même niveau, sans hiérarchie, à la volée, sans aucune structure. Impossible de reproduire l'organigramme de l'entreprise dans la structure de groupe qu'ils utilisent.
  • Cela a de nombreuses conséquences : par exemple, vous devrez échanger avec les membres d’un grand nombre de groupes, alors que cela pourrait facilement être automatisé. L'équipe administrative perd alors beaucoup de temps.
  • Autre exemple : si une petite équipe, que nous appellerons ici Équipe B, n’est pas une sous-équipe d’un plus grand groupe, l’Équipe B, alors ses managers ne recevront pas d'e-mails ni n'auront accès aux statistiques d'engagement de leur équipe. Même chose pour la formation, les formateurs, etc. Cette logique ne se développera pas.
  • Les administrateurs principaux continueront à recevoir et donc centraliser des demandes précises au niveau du groupe pour chaque nouvelle initiative d'apprentissage, parce qu'ils sont les seuls à avoir les droits nécessaires pour le faire.

N’avoir que 2 niveaux de groupes résulte en une architecture centralisée où l'équipe formation centrale est seule en charge de toute l’administration. Son rôle devient purement administratif, avec la gestion des droits d'accès au contenu, l'ajout et la suppression des utilisateurs, la mise en place des notifications, etc. Le fait de ne pas avoir représenté l'organigramme dans le LMS ne fait qu’accentuer une organisation bureaucratique centralisée. 

Avec cette structure de plateforme de formation, il sera impossible d'évoluer et dans le même temps de permettre aux équipes formation et aux managers d’être proactifs. À chaque fois, ils devront demander la permission à l'équipe formation centrale qui devra passer une bonne partie de son temps à se plonger dans ce cauchemar administratif.

Avec 360Learning, nous avons développé une plateforme qui fonctionne en mode plug-and-play à partir de l'organigramme de chacun de nos clients. Une fois l'organigramme en place, tout se fait automatiquement : les équipes savent ce qu’elles ont à faire et le responsable formation a toujours un œil sur ce qu’il se passe dans l'entreprise, sans devoir passer son temps à administrer la plateforme.

Une structure décentralisée est nécessaire dans un monde post-COVID pour responsabiliser les équipes et les employé.e.s qui veulent avoir un impact sans devoir demander la permission ou gérer la complexité (c'est-à-dire la bureaucratie !)

3.  L'heure est au Collaborative Learning

Les entreprises ne peuvent plus rester passives et attendre LE bon moment de former leur personnel. Nous sommes à un moment charnière, où les individus veulent se sentir maîtres de leur propre parcours d'apprentissage. Les entreprises qui comprennent le potentiel du Collaborative Learning pour obtenir d’excellents résultats commerciaux auront une longueur d'avance sur leurs concurrents. La technologie pour développer cette méthodologie d’apprentissage est prête et n'attend plus que vous : rejoignez le mouvement en demandant votre démo !

Démo - 360Learning