Collaborative-learning-formation-en-ligne | 360Learning
Apprentissage et formation

Pourquoi le Collaborative Learning est-il l’avenir de la formation en entreprise ?

En 2015, Josh Bersin a montré que le NPS dans le secteur de la formation et du développement dans son ensemble était en dessous de zéro. Les entreprises investissaient alors des milliards de dollars dans des plateformes de formation, pourtant loin de faire l’unanimité car peu d’employés les utilisaient réellement.

Pas adaptés, composés de modules ennuyeux, les Learning Management Systems (LMS) ne répondaient pas aux besoins des collaborateurs. Un problème majeur pour les départements formation qui se rendent bien compte qu’il ne suffit pas simplement d’investir dans un LMS pour que leurs employés s’en servent régulièrement.

Pour être légitimes, les départements formation doivent proposer des programmes avec un ROI réel et mesurable. Et pour ce faire, ils ont besoin d’une plateforme de formation efficace qui permet aux collaborateurs d’acquérir des compétences professionnelles utiles à leurs fonctions. 

Malheureusement, les LMS et LXP traditionnels ont montré leurs limites. 

L’arrivée de plateformes de Collaborative Learning s’inscrit dans une logique d’évolution des LMS car elles permettent à tous les collaborateurs d’apprendre ensemble au sein de l'entreprise, tout en progressant de manière autonome sur leur parcours individuel.

Les limites du LMS traditionnel pour la formation en entreprise

En trente ans, les LMS ont bénéficié de nombreux progrès technologiques mais beaucoup peinent encore à impliquer les apprenants en raison de leur approche descendante de l'apprentissage, La création des formations reste coûteuse et l’expérience utilisateur médiocre. 

Les LMS modernes ont vu le jour à la fin des années 90. Initialement destinés aux universités, ils ont été conçus pour permettre de développer l’enseignement à distance grâce à la technologie. D’abord lents et peu ergonomiques, ils sont apparus en réponse à une demande de formation en ligne asynchrone.  

Avec l’essor d’Internet, le monde de l’entreprise a adopté la technologie LMS pour la formation des collaborateurs. Dans les années 2000, on voit naître des plateformes de formation type ePath, et bientôt la plupart des systèmes passent au Cloud, permettant une formation à distance et des mises à jour en temps réel. Les LMS deviennent plus performants, plus esthétiques, plus conviviaux.

Pourtant, malgré le long chemin parcouru, certains LMS ne tiennent toujours pas leur promesse, à savoir aider les collaborateurs à mieux apprendre.

En trente ans, les LMS ont bénéficié de nombreux progrès technologiques mais beaucoup peinent encore à impliquer les apprenants en raison de leur approche descendante de l'apprentissage.

Le problème majeur ? Les LMS s’intéressent aux administrateurs au détriment des apprenants. 

Ne nous méprenons pas : l’objectif des LMS est bien d’aider les départements L&D à gérer leurs contenus de formation. Ils leur permettent d’ajouter des modules à un catalogue et leur donnent la possibilité de suivre le taux d’adhésion et de complétion de leurs collaborateurs. Mais quid des collaborateurs qui auraient une question urgente ou besoin de se former rapidement pour acquérir une compétence précise ?

Créer des formations impliquant le savoir-faire d’ingénieurs pédagogiques et une assistance informatique coûte cher. Beaucoup d’équipes L&D choisissent d’investir dans du matériel onéreux et conforme à SCORM auprès de prestataires externes. Le contenu s’avère statique, difficile à mettre à jour et très lent à produire. 

Ces plateformes au contenu onéreux qui privilégient les besoins du management ont conduit à une approche descendant de l’enseignement par LMS. Le département L&D impose des formations à des collaborateurs obligés de se conformer à l’outil sélectionné, sans avoir été consultés au préalable.

Ça, c’était jusqu’à l’arrivée des LXP.

Le problème majeur ? Les LMS s’intéressent aux administrateurs, au détriment des apprenants.

Les LXP améliorent l’expérience utilisateur

En se concentrant sur l’expérience utilisateur et l’apprentissage autonome, les plateformes d’expérience d’apprentissage, Learning Experience Platforms (LXP) sont devenues de plus en plus populaires ces dernières années. Sur le point de détrôner les LMS traditionnels, les LXP représentent aujourd’hui un très gros marché. Pourtant, malgré le chemin parcouru, les responsables formation ont encore des difficultés à offrir aux apprenants le niveau de contenu et de collaboration qu’ils seraient en droit d’attendre.

Les LXP sont apparus sur le marché pour répondre aux critiques des LMS telles que nous les avons énoncées ci-dessus. Elles ont pour but d’attirer des apprenants déçus par les LMS, tentés d’aller plutôt chercher des vidéos gratuites sur YouTube. 

Alors que les LMS facilitent la gestion des contenus de formation, les LXP sont conçus pour partager du contenu. Ils permettent aux responsables L&D de proposer de véritables parcours de formation et de collecter des données sur le comportement des utilisateurs. 

Ils offrent de bien meilleures prestations que de nombreux LMS. À l’image d’autres applications comme Netflix ou YouTube, ils permettent aux collaborateurs de parcourir le contenu et de suivre des formations à leur guise. 

Mais malgré les apparences, les LXP ne sont pas toujours très efficaces. Leur plus gros défaut ? Ils ne sont pas collaboratifs. C’est le département formation qui reste en charge d’élaborer des formations pour des collaborateurs qui les suivront chacun de leur côté, en fonction de leur disponibilité, et sans interactions entre eux. 

Avec des collaborateurs isolés et déjà bien occupés, et un contenu LXP en libre-service, on assiste à un dangereux cloisonnement de l’information. Les collaborateurs n’ont pas la possibilité de partager des connaissances qui pourraient s’avérer précieuses, au grand détriment de l’entreprise toute entière.

Pour sortir de ce cercle non-vertueux, il a fallu révolutionner le processus de formation.

Avec des collaborateurs isolés et déjà bien occupés, et un contenu LXP en libre-service, on assiste à un dangereux cloisonnement de l’information

Le Collaborative Learning décentralise le savoir

Les LMS comme les LXP sont des outils précieux pour la formation. Malgré de récents progrès technologiques, ils proposent aujourd’hui une approche plutôt archaïque et descendante de l’apprentissage. Le Collaborative Learning est une solution concrète.

Une plateforme de Collaborative Learning est une solution de formation intégrée qui améliore l’expérience d’apprentissage dans son ensemble en intègrant toutes les parties prenantes de l’organisation, et pas uniquement les départements L&D.

Voici 3 raisons majeures pour lesquelles le Collaborative Learning est plus efficace que les LMS et LXP.

Le Collaborative Learning est rapide, agile et optimisé

Entre la technologie qui évolue très rapidement, le passage au numérique et les évènements mondiaux type COVID-19, l’entreprise doit s’adapter.

Une plateforme de Collaborative Learning permet d’éditer et de publier facilement de nouveaux modules pour que les collaborateurs puissent suivre ces changements.

Dans un système collaboratif, de donneur d’ordres le département formation devient facilitateur. Les collaborateurs font remonter leurs besoins au fur et à mesure qu’ils se présentent, faisant de l’analyse des besoins de formation un processus continu, et non pas une statistique trimestrielle. Cela libère du temps au département L&D qui peut se concentrer sur l’aide la plus appropriée à apporter en matière de connaissances pour combler les écarts de compétences.

Vous pouvez utiliser votre plateforme de Collaborative Learning pour créer des modules de formation en interne. En plus d’être plus économique que d’acheter des formations génériques, cela vous permettra de  créer des contenus plus adaptés selon chaque situation.

Gagnez en simplicité en créant des formations plus informelles qui reflètent la réalité de votre entreprise. Gagnez en flexibilité grâce à une mise à jour rapide de l’information. Gagnez en précision grâce à une communication interactive. Le résultat sera du contenu moins coûteux que la création de formations sur des LMS traditionnels.

Le Collaborative Learning permet l’apprentissage entre pairs

Dans le système économique actuel, vos collaborateurs sont votre plus grand avantage concurrentiel. Leur talent, leur expertise, et leurs compétences sont autant d’éléments devant conduire à la réussite de votre entreprise. Un LMS vous permet d’exploiter et d’étendre cette ressource en offrant la possibilité à vos employés d’apprendre les uns des autres.

Vous faites en sorte d’embaucher de vrais talents, pas vrai ? Tirez le meilleur parti de leurs compétences en interne en les motivant à partager leurs connaissances grâce à de courtes formations. C’est une excellente façon de décloisonner l’information et de construire et diffuser un contenu riche et spécifique à votre entreprise.

Apprentissage en pairs

Cela aura une influence sur votre résultat net. Il est d’ailleurs prouvé que le Collaborative learning a des bénéfices psychologiques et scientifiques. Il améliore l’assimilation de l’information et incite les collaborateurs à s’impliquer davantage. Une meilleure communication sur le lieu de travail permet une équipe plus soudée.

Le Collaborative Learning est décentralisé

Contrairement aux LMS traditionnels, les plateformes de Collaborative Learning permettent à chacun d’apporter sa contribution et de créer du contenu. Cette approche séduit de plus en plus d’entreprises qui font un choix de gestion plus collégiale. Au-delà du Collaborative learning, c’est un leadership participatif qui est recherché.

Le Collaborative Learning n’est pas qu’une méthode de formation, il repense intégralement la hiérarchie de formation en entreprise. 

Une fois adopté, ce système motive les collaborateurs à s’impliquer dans le processus de formation. Chacun peut déclarer un besoin ou apporter son savoir-faire dans un modèle de gestion plus ouvert, plus transparent.

Environnement de Collaborative Learning

Ce système décentralisé décloisonne l’information, offrant à chacun au sein de l’entreprise les mêmes ressources et les mêmes chances de réussite. C’est la clé pour intensifier le rythme de formation et accélérer la croissance.

Entrée dans l’âge d’or de la formation en entreprise par LMS

Après des années à tâtonner sur des systèmes inefficaces et coûteux, l’avenir s’annonce radieux pour le LMS.

Le Collaborative Learning est une véritable révolution qui aura des répercussions bien au- delà du département formation. En l’adoptant, les entreprises vont pouvoir faire face aux imprévus de leur secteur et s’adapter rapidement aux aléas du marché.

Pour cela, il vous faudra les bons outils. Des LMS et LXP traditionnels peuvent faire partie de la stratégie, mais à eux seuls, ils ne suffiront pas. Une plateforme de Collaborative Learning comme 360Learning, qu’elle soit déjà en place ou ajoutée à un LMS traditionnel peut uniformiser les règles du jeu et transformer vos collaborateurs en apprenants actifs.

Croyez-en Josh Bersin :

collaborative-learning-formation-entreprise