sante-mentale-employes-priorite-post-covid | 360Learning
Management

Santé mentale des employés : pourquoi est-ce une priorité post-covid et comment la préserver ?

Thomas se lève chaque lundi le moral en berne en pensant aux cinq jours qui le séparent du prochain week-end. L'angoisse ne fait que monter face à la perspective de toutes ces tâches qu’il a à accomplir, à toutes les réunions prévues et aux délais (souvent) insensés qu’il doit tenir. 

Difficile de voir le bout du tunnel et de s'imaginer un jour heureux dans son travail. Quand Thomas se déconnecte enfin après une énième journée harassante, il est irrité et épuisé. Physiquement et mentalement. 

Le travail est stressant. Que vous aimiez votre métier ou non, vous ressentirez forcément du stress à un moment ou à un autre. Votre environnement de travail, des problèmes de santé ou des raisons personnelles peuvent être à la source de ce stress quasi permanent. 

Le stress peut atteindre un niveau si élevé qu’il en devient difficilement gérable au quotidien. C’est à ce moment que vous risquez de faire un burnout (surmenage ou épuisement professionnel). Que faire pour éviter le burnout ?

Qu’est-ce que le burnout ?

Avoir une mauvaise journée au boulot, ça nous arrive à tous. Dans la plupart des entreprises, les employés ne sont pas toujours impliqués à 100% chaque jour. Mais ce n’est pas le burnout. C’est le symptôme d’un problème plus grave. 

L’Organisation Mondiale de la Santé définit le burnout comme le résultat d’un stress récurrent venant de l’environnement de travail et qui n’a pas été géré correctement. Voici 3 signaux clairs que vous faites un burnout :

  1. Un sentiment de fatigue ou d’épuisement perpétuel
  2. Des sentiments négatifs liés au travail
  3. Une perte d’efficacité au travail

Le burnout peut nuire au bien-être mental et physique d'une personne, l'entraînant dans une attitude négative et une anxiété chronique. Dans les cas graves, il peut même provoquer des maladies cardiaques, des problèmes de santé mentale, des problèmes gastro-intestinaux, voire le décès.

Mais le burnout n’a pas que des répercussions au niveau individuel. Les implications sont également professionnelles. Une étude de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) estime que le coût annuel du burnout pour l’État français serait entre 2 et 3 milliards d’euros.

Les employés ne sont pas toujours impliqués à 100%. Mais ce n’est pas ça, le burnout. C’est le symptôme d’un problème bien plus grave. 

Un nombre croissant de burnouts post-COVID

La pandémie a mis le burnout sous les projecteurs. L'année dernière a été marquée par l’insécurité de l'emploi, des inquiétudes liées à la santé et la crise économique. Ajoutons à cela le peu de maîtrise et de connaissances du télétravail et la perte d’équilibre vie privée / vie professionnelle, pas surprenant que de plus en plus d’ employé.e.s soient concernés par le risque de burnout.

Même si la COVID-19 a mis le sujet du burnout sur la table, le problème n’est pas nouveau. Il est apparu bien avant la pandémie et lui survivra. C’est pourquoi chaque action à mener pour éviter le burnout doit être bien étudiée et élaborée de manière stratégique selon un mode opératoire précis.

5 solutions pour éviter le burnout de vos employé.e.s

Les employeurs ne peuvent pas systématiquement lutter contre le burnout - en particulier dans les situations où il découle d'un problème très personnel de l'employé.e. Pour autant, il est possible de faire beaucoup mieux en termes de lutte contre le burnout sur le lieu de travail. 

Voici quelques solutions pour prévenir ou traiter le burnout.

Placer la santé mentale au coeur de votre culture d’entreprise

Dans un environnement de travail morcelé où les interactions physiques sont rares, les employé.e.s peuvent se sentir isolé.e.s et perdre leur sentiment d'appartenance au groupe. Des mesures décisives doivent être prises pour s’assurer que celles et ceux qui se sentent stressé.e.s, non écouté.e.s, fatigué.e.s et démotivé.e.s disposent de moyens clairs pour aborder ces problèmes sous un angle bienveillant. Toute la culture autour de votre lieu de travail doit être axée sur le bien-être mental de vos employés.

De nombreuses entreprises y sont parvenu en instaurant des activités réduisant le stress comme les applications de bien-être, de méditation ou de fitness à destination des employés. 

Chez Goodera, nous utilisons l’application RoundGlass Reach pour organiser des programmes de développement personnel. Cette app permet de faire facilement des séances de méditation, d'avoir accès à un suivi psychologique, à des webinars sur la pleine conscience et du contenu sur le bien-être mental pour nos employé.e.s.

Encourager un bon équilibre vie privée / vie professionnelle

La plupart des leaders d’opinion sur l’environnement de travail ont mis en évidence la frontière de plus en plus floue entre travail et vie personnelle. Avec le télétravail, la plupart des employé.e.s doivent agir simultanément dans deux environnements - la maison et le travail. Les journées de travail peuvent se prolonger sans que le retour à la maison ne vienne ponctuer la fin d’une longue journée au bureau : c’est là que l’on constate souvent une mauvaise gestion de la politique de télétravail. 

Ça tombe bien, puisqu'on en parlera avec Swile le 14/10 prochain, rejoignez-nous !

Webinar Swile / 360Learning

C'est un problème qui peut être complètement résolu par les employeurs grâce à des politiques de bien-être au travail. Il faudra peut-être envisager d’instaurer un ensemble de pratiques pour y parvenir :

  • Vos réunions sont-elles bien structurées ? 
  • Quelle est l'efficacité de vos managers dans l'attribution des tâches à leurs équipes ? 
  • Ceux qui affichent les meilleurs résultats ont-ils une charge de travail trop importante ? 

Commencez par répondre à ces questions pour vérifier que la charge de travail quotidienne de vos employé.e.s reste correcte. 

Pousser les employé.e.s à bien communiquer

Les managers se doivent de soutenir et de se montrer bienveillants envers les employé.e.s qui se confient sur leur mal-être au travail. Leur réaction face à un.e employé.e en difficulté détermine l’engagement  qu’il ou elle aura dans son travail. 

Aider les managers à créer une expérience positive au travail

Les managers ont un rôle déterminant à jouer dans la lutte contre le burnout au quotidien. Leur attitude est déterminante dans la décision d’un.e employé.e  de quitter son job ou non. Si un.e manager a l’habitude de faire du micromanagement, cela peut mettre en évidence un manque de confiance qui peut devenir frustrant pour son équipe. 

Les managers doivent exprimer des attentes clairement, lever les obstacles, communiquer efficacement, définir les résultats attendus et poser les limites. Donner aux employé.e.s suffisamment de liberté pour qu'ils/elles puissent établir leurs priorités sans pour autant tomber dans la microgestion. Le bien-être - ou non- des employés au travail repose en grande partie sur les épaules du manager. 

Permettre au employé.e.s de s’épanouir personnellement

Le manque de pouvoir de décision peut être extrêmement frustrant, surtout pour les employé.e.s qui souhaitent lutter pour plus de justice sociale. Avec un emploi du temps surchargé, vos collaborateurs ont sûrement beaucoup de mal à s'engager dans des activités plus altruistes. C'est particulièrement vrai pour la génération Z et les millenials, qui représentent une part toujours plus importante de la population active.

Chez Goodera, nous avons instauré les “Mardis du Volontariat” - une heure par semaine pour se rassembler autour d’une session de bénévolat en ligne. L’objectif de ces sessions est autant de générer des discussions saines et amusantes, que d'avoir un impact positif sur nos communautés. Ce type d’activité en ligne permet aux entreprises de profiter des bienfaits du bénévolat pour booster le moral de leurs employé.e.s.  

Le mot de la fin

Alors que les discussions s’intensifient autour de l'engagement au travail, les entreprises se doivent de montrer quelles mesures efficaces elles comptent mettre en place pour lutter contre le burnout. La politique de bien-être au travail d’une entreprise est devenu un élément majeur dans la recherche d’un nouvel emploi. 

Avec des efforts sincères pour lutter contre le burnout, les entreprises favorisent le bien-être de leurs effectifs - après tout, leur meilleur atout reste leurs employé.e.s.